RHODODENDRON

RHODODENDRON

Les rhododendrons des azalées particulièrement ornemental ils sont une belle solution pour tous les jardins d'ombre et les massifs exposés au nord. Persistants, couverts de fleurs lumineuses et idéal pour réaliser des touches colorées dans les massifs ombragés. Facile d'entretien et très résistant.

ENTRETIEN : FACILE
EXPOSITION : MI-OMBRE/OMBRE
PLANTATION : PLEINE TERRE/BAC/JARDINIÈRE
SOL : TERRE DE BRUYÈRE/HUMUS/TERREAU
FLORAISON : AVRIL – MAI
TAILLE : H. 0,50 à 10 m selon les espèces
RUSTICITÉ : Rustique avec feuillage persistant
À savoir : Les feuilles du rhododendron sont toxiques. Éloignez-en les enfants, et lavez-vous les mains après les avoir touchées. L’intoxication se fait généralement après ingestion. Les rhododendrons sont considérés comme des plantes de toxicité moyenne, qui provoquent des vomissements, des troubles digestifs divers, des troubles nerveux, respiratoires et cardiovasculaires.
Avec les azalées, les rhododendrons forment le genre rhododendron, de la famille des éricacées. Cet arbuste est originaire d’Asie (sud de la Chine, Himalaya et Japon). Le rhododendron est un très bel arbuste de terre de bruyère et de sous-bois. Il se décline dans toutes les tailles. Ce persistant, offre un massif de fleurs lumineuses au printemps. avec un beau feuillage toute l’année, il est idéal pour réaliser des touches colorées dans les massifs ombragés et ses nombreuses variétés permettent la création de haies comme la plantation en bac.

Quand planter ? :

Les rhododendrons sont des arbustes de reprise très facile. Il est même possible de les planter en pleine floraison lorsqu’ils ont été cultivés en conteneurs, donc théoriquement, il peut être planté toute l’année, en dehors des périodes de gel. Attention quand même en été, le sol est trop sec et par conséquent trop dur pour que les racines progressent. Dès que les pluies d’automne arrivent le sol se charge en eau et perd sa dureté. une plantation en septembre – octobre donc est préférable pour un démarrage sans problème au printemps. 

Le rhododendron tolère l’ombre, la mi-ombre et le soleil

Son exposition favorite est la mi-ombre, mais certaines espèces tolèrent le soleil à condition que celui-ci ne soit toutefois pas brûlant. Ils ne doivent pas non plus être exposés à une ombre dense sous peine d’obtenir une floraison clairsemée. C’est donc la mi-ombre qu’ils apprécient ou mieux le soleil direct de la matinée et l’ombre l’après-midi.

Une terre de bruyère et d’un sol bien drainé

Du fait que ses racines se développent en surface, le rhododendron n’est jamais enterré très profondément. Si vous avez une terre calcaire, il vaut mieux creuser un trou de taille plus importante et d’y mettre le maximum de terre de bruyère. Son système racinaire se développe en éventail et reste compact. Son absence de racine-pivot fait du rhododendron un arbuste facilement transplantable et cultivable en bac.

Bouton de rhododendron

Bouton de rhododendron

Comment le planter ?

  • Dans un sol acide et surtout bien drainé, creuser un trou de taille égale à deux fois la taille de la motte en tous sens. Comme c’est une plante de terre de bruyère. Il craint le calcaire et ses feuilles peuvent se décolorer si l’eau d’arrosage est trop calcaire ou si ses racines rencontrent cette matière. Évitez à tout prix les zones régulièrement inondées car cet arbuste craint l’eau stagnante.
  • Ajouter à la terre tamisée une poignée de poudre de corne broyée.
  • Si les racines sont trop emmêlées, il faut les démêler avec un jet d’eau non traumatisant et mettre la plante à l’abri jusqu’à ce que la motte de racines soit ressuyée.
  • Poser la motte jusqu’à ce que le collet de la plante soit à environ 5 cm sous le niveau du sol. Ceci afin d’obliger la plante à former plus rapidement de profondes racines et de lutter contre l’enracinement superficiel qui donne des sujets plus fragiles.
  • Reboucher le trou de plantation en éboulent les parois du trou puis avec un râteau tassez légèrement la terre contre les radicelles.
  • Arrosez copieusement le trou, puis après un ou deux jours quand le sol c’est asséché, passez un petit coup de griffe et comblez le trou pour que son niveau coïncide avec celui du sol

Les rhododendrons ou azalées sont des plantes particulièrement ornementales. C’est une belle solution pour tous les jardins d’ombre et les massifs exposés au nord.

Entretien

Le rhododendron demande peu d’entretien, aucune taille n’est vraiment indispensable. Les 2 premières années il est préférable de ne pas pailler afin de favoriser la formation de racines profondes. par la suite comme il est important que le sol reste toujours légèrement humide il faudra pailler le sol avec des écorces de pin. Pour l’apport d’engrais la meilleur période est en début d’hiver. Déposez de l’engrais organique (fumier de cheval de préférence, sang desséché ou corne broyée) autour de vos pieds, la composition lente apportera les éléments essentiels a leur bon développement. Pour l’entretenir supprimez le bois mort et retirez les fleurs fanées au fur et à mesure. Pour lui réduire sa ramure, attendez la fin de l’été et coupez au dessus d’un œil afin de favoriser la ramification.

Persistants et couverts de fleurs lumineuses il est idéal pour réaliser des touches colorées dans les massifs ombragés. Facile d’entretien et très résistant.

X