Fleur de Chardon Marie

Fleur de Chardon Marie

Une araignée à tissé sa toile sur une fleur de Chardon Marie

Une bisannuelle originaire d’Europe

Le chardon-Marie est une plante bisannuelle originaire d’Europe et plus précisément de la région méditerranéenne, où il a été cultivé pour la première fois, aujourd’hui le chardon marie est présent partout dans le monde. Le chardon marie est une plante à fleurs roses épineuses qui a été vénérée pour ses propriétés bénéfiques il y a plusieurs milliers d’années. Ce chardon pousse généralement dans les zones sèches et ensoleillées. Il peut atteindre 1,50 m de hauteur. Ses longues tiges sont aisément reconnaissables : elles ont des feuilles marbrées de blanc, au niveau des nervures, et leurs dents se terminent en pointes jaunes. Les fleurs pourpres se remarquent également facilement. Le chardon-Marie présente aussi de grands capitules à bractées épineuses, pouvant mesurer jusqu’à 8 cm. On trouve cette plante en Europe méridionale, à l’ouest de l’Asie et en Afrique septentrionale. Sa floraison s’effectue de juin à août.

Le chardon-Marie était utilisé, dès l’Antiquité.

Il est réputé pour traiter les calculs biliaires, l’insuffisance hépatique, extrêmement puissante pour son action sur le foie, la digestion, les régimes, l’élimination des mauvaises graisses et des toxines dans tout le corps parfait pour combattre les mauvaises graisses, les excès de sucre dans le sang, le diabète, l’obésité et le mauvais cholestérol. Son origine légendaire remonte à plus de 3000 ans d’utilisation par les anciennes médecines des Grecs et des Romains.

Redoutable envahisseur

Le chardon marie se propage rapidement, il est considéré comme une mauvaise herbe dans certaines parties du monde. Il arrive à maturité en moins d’un an, ce qui est assez rapide. Redoutable envahisseur, le chardon use de tous ses atouts, notamment ses racines verticales et horizontales, pour proliférer.

La difficulté à le maîtriser

La difficulté à le maîtriser vient de la physiologie particulière de ce chardon vivace : il peut se multiplier par ses graines (jusqu’à 5 000 par pousse), mais le fait surtout grâce à son système racinaire qui lui permet de progresser par taches et lui assure une extraordinaire résistance. Ses racines verticales peuvent descendre à plusieurs mètres de profondeur, et des rhizomes horizontaux, généralement situés sous la partie travaillée, stockent des réserves et émettent de nouvelles pousses drageonnantes, pendant que vous vous appliquez à extirper les premières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ess. Grid Posts

Fleur de Chardon Marie

par La Graine Temps de lecture : 2 min
0
X