Les outils du jardinier

Les outils du jardinier 11
Découvrez la panoplie et l'équipement du parfait jardinier. Où chaque outil ou accessoire a une utilité spécifique au jardin.

Jardiner nécessite des outils bien spécifiques.

Un jardinier, même débutant, a besoin d’un minimum d’outils de jardinage pour travailler. Un outillage de base est nécessaire pour pouvoir travailler correctement et efficacement votre sol, planter vos semis et récolter vos cultures. Ce matériel est destiné à durer longtemps, aussi vaut-il la peine d’investir dans des outils de bonne qualité, à la fois maniables et résistants. Au début, il vaut mieux commencer avec peu d’outils, mais d’excellente qualité. Attention, donc de choisir de bons outils, adaptés à votre sol, mais aussi à votre morphologie, à votre force, ce qui n’est pas aussi simple qu’il y paraît, n’hésitez pas à investir dans du bon matériel.“ Ils sont indispensables et astucieux pour se rendre la vie encore plus agréable au jardin ” Il durera plus longtemps et sera plus facile à manipuler. Le jardinage commence par le travail du sol et chaque outil ou accessoire a une utilité spécifique au jardin. Les principaux outils servent à travailler le sol, à planter et à entretenir les végétaux. Découvrez la panoplie et l’équipement du parfait jardinier. Ils sont indispensables et astucieux pour se rendre la vie encore plus agréable au jardin, pour planter, tailler, tondre ou biner mais aussi pour protéger le jardinier tout en permettant de faire chaque tâche du jardin dans les règles de l’art et en minimisant les efforts.

 

Commençons par les outils pour travailler le sol

LA BÊCHE
Travailler le sol avec une bêche

Travailler le sol avec une bêche

Plate et munie d’un long manche, elle sert principalement à creuser la terre, tandis qu’on utilisera plutôt la fourche-bêche pour bêcher. Elle vous servira à creuser des trous qui accueilleront vos plantations, à retourner la terre pour la rafraichir, l’oxygéner, pour la santé des plantes.
Choisissez une bêche pas trop lourde et facile à manier. Vérifiez qu’elle possède bien un rebord qui évite tout problème lorsque l’on appuie dessus avec les bottes pour la faire pénétrer dans le sol. Optez pour une bêche à rebord, plus maniable lorsque vous enfoncez l’outil avec vos bottes. Dans la majorité des cas, la bêche peut remplacer la pelle.


LA FOURCHE-BÊCHE
Fourche bêche

Fourche bêche

Cet outil permet d’ameublir le sol en profondeur sans retournement tout en réduisant notablement la fatigue du bêchage. Le bêchage sans retournement permet d’ameublir la terre sur 20 cm de profondeur environ, mais le sol n’est pas bouleversé, ce qui permet de ne pas (trop) perturber l’activité biologique. Munie de quatre dents plates et d’un long manche, c’est l’outil le mieux adapté pour bêcher, moins fatigant que la bêche. Elle est également utilisée pour préparer un terrain, surtout si la terre est argileuse grâce à ses dents elle évite à la terre de coller à la bêche. Elle ne sert pas à creuser des trous. Elle permet d’émietter les mottes de terre, d’éliminer les gros cailloux et les racines des mauvaises herbes.


LA BINETTE
Biner le jardin

Biner le jardin

Maintenir le jardin en bon état de propreté, en repérant et en éliminant les mauvaises herbes. Munie d’un tranchant plat et d’un long manche, elle permet à la fois de biner (casser la croûte du sol) et de sarcler (éliminer les mauvaises herbes). Elle s’utilise régulièrement pour ameublir et aérer la terre lors de la préparation des semis, elle sert également à émietter les petites mottes en une fine couche de terre et à réaliser les lignes de semis à la profondeur désirée, en enfonçant légèrement la lame. La binette peut être remplacée par la serfouette plus polyvalente, c’est une binette très étroite, dont le côté opposé à celui de la lame est équipé de deux longues dents. La serfouette est bien pratique pour tracer les lignes de semis, en enfonçant dans le sol, soit la partie pointue, soit la partie la plus large, suivant la largeur recherchée.


LA GRIFFE À DENT OU SERFOUETTE
Serfouette

Serfouette

La griffe, outil essentiel au printemps, autrement appelée croc de jardin, est indispensable pour préparer le terrain en vue des futurs semis et plantations. Elle est complémentaire de la binette dans la lutte contre les mauvaises herbes. Munie de quatre dents recourbées elles servent à sarcler, à ameublir, aérer et nettoyer la terre, après le passage de la bêche et avant le passage du râteau. Elle permet aussi de ramasser les racines et d’enfouir du compost ou de l’engrais. Après le bêchage et la période de repos qui s’en suit la terre s’est plus ou moins tassée sous l’effet des pluies. Au printemps le potager doit être « crocheté » sur une profondeur de 15 à 20 cm. Le « crochetage » est un travail aussi pénible voire plus encore que le bêchage. Aussi est-il important de choisir un outil adapté à votre jardin.


LE RÂTEAU
Râteau

Râteau

On préférera le râteau à dents droites, et plus épaisses pour effectuer le « surfaçage » précédant les semis, en émiettant finement la terre. Grâce au râteau, vous éliminerez en surface les petits cailloux et les débris végétaux pour obtenir une terre bien nivelée et fine. Après les semis, il permet de recouvrir les graines et de tasser légèrement la terre avec son « plat » pour que les graines adhèrent bien au sol, on dit également « plomber ». Au potager, il peut aussi servir à « reborder », c’est à dire relever la terre d’une planche vers l’extérieur pour retenir l’eau. Un manche long permet de travailler sans trop courber le dos. Les râteaux avec les dents courbées sont eux généralement destinés à niveler ou ramasser des végétaux ou des matériaux.


Les petits outils à main du jardin

LE PLANTOIR
Travailler le sol - Plantoir

Travailler le sol – Plantoir

Le plantoir est un outil conique. Il est très utile lors des opérations de repiquage en l’enfonçant dans le sol, il permet de faire des trous pointus et bien régulier dans la terre pour y repiquer les jeunes plants en mottes ou à racines nues issus des semis que l’on dépose délicatement sans briser les racines. Il sert ensuite à ramener la terre autour des racines du plant (on dit aussi « borner » le plant).

LE TRANSPLANTOIR

Indispensable pour travailler au jardin, le transplantoir est une petite pelle obligatoire au jardin pour arracher des plants sans abîmer les racines et creuser des petits trous afin de les mettre en place. La pelle peut-être graduée en centimètres pour mesurer les profondeurs.

LE PLANTOIR À BULBES

Il est spécialement étudié pour réaliser des trous à la bonne profondeur et du bon diamètre pour la plantation des bulbes. Il permet de creuser des trous à fonds plats, évitant ainsi qu’une bulle d’air ne se forme sous les bulbes. Il est composé d’un manche sur lequel on appuie pour enfoncer une partie métallique dans le sol qui permet d’extraire en un geste une certaine quantité de terre. Il est idéal pour planter les bulbes et repiquer les petites vivaces en godets.


Outils qui vous facilitent la vie au jardin

LES GANTS
Plantation travailler au jardin avec des gants

Plantation travailler au jardin avec des gants

Il ne faut pas négliger le côté de la sécurité car certains travaux de jardinage comportent de vrais risques. Nos mains sont précieuses, autant les protéger efficacement. La taille des rosiers par exemple, qui, en cas de contact avec une épine contaminée peut transmettre le tétanos. Ils protègent efficacement du frottement du manche des outils et sont bien utiles pour éviter les ampoules. Pour les travaux de taille qui impliquent l’utilisation d’objet tranchants. N’oublions pas les travaux de désherbage qui peuvent occasionner nombre d’allergies, de brûlures et de dermatites.

LE SÉCATEUR

Sachant qu’il est souvent mis à contribution pour mener à bien les menus travaux au quotidien, son choix est particulièrement important. C’est un objet indispensable pour la taille des rosiers, des arbustes et des arbres, qui doit être choisi de bonne qualité pour ne pas blesser les plantes et pour une utilisation facile. Avant et après chaque utilisation, il faut bien le désinfecter à l’alcool, pour éviter de transmettre des maladies aux plantes taillées.

ARROSOIRS OU TUYAU D’ARROSAGE
Les outils du jardinier - Arrosoir

Les outils du jardinier – Arrosoir

L’arrosage est une des clés de la réussite du jardin. Les plantes ont besoin d’eau pour leur développement. Pour l’arrosoir, attention au choix d’un gros qu’il faut ensuite transporter et qui sera très lourd, il peut-être préférable de choisir 2 ou 3 petits arrosoirs plutôt qu’un gros. Pour arroser les graines et plantules, il faut choisir des « pommes » très fines. Suivant la taille du jardin et sa distance avec l’arrivée d’eau, le tuyau d’arrosage pourra être bien utile et moins fatigant. Choisissez-le avec enrouleur pour qu’il soit plus discret. Pour l’arrosage, il est préférable de le réaliser le matin en automne et au printemps, ce qui permet au sol de se ressuyer la journée et évite d’abaisser la température des plantes la nuit. Si les journées sont ensoleillées et chaudes, il vaut mieux arroser en fin de journée : les plantes profitent de l’eau toute la nuit et l’on évite les pertes par évaporation.

LE TAMIS

Un tamis vous permet de filtrer des éléments. Par exemple, enlever les cailloux d’une terre, récupérer la terre d’un pot qui contenait une plante sans avoir les racines. Il permet donc d’obtenir une terre très fine, sans cailloux ni débris, pour recouvrir les semis. Au démarrage du potager, un tamis peut s’avérer utile pour filtrer son compost afin d’enlever les morceaux n’ayant pas eu encore le temps de se décomposer.

LE CORDEAU
Brouette travailler au jardin

Brouette travailler au jardin

Il est bien utile pour tracer des rayons ou des sillons et planter vos semis. Il permet de faire des rangées de cultures droites et parfaites.Il peut-être fabriquer aisément avec une corde et 2 bâtons taillés de manière à ce qu’ils s’enfoncent facilement dans le sol. Une fois le fil tendu, il sert à représenter provisoirement une ligne droite, pour permettre l’exécution d’un travail soigné pour les semis ou les plantations. Les rangs de tomates, d’oignons ou de poireaux n’auront jamais été si bien tracés ! Les cordeaux peuvent également servir à délimiter des massifs, ou des plantations potagères.

LA BROUETTE

Au jardin, il y a toujours quelque chose à transporter : de la terre, des cailloux, des feuilles mortes, des végétaux… La brouette, outil simple et efficace, peut éviter bien des peines au jardinier. Choisir une brouette peut cependant être plus compliqué qu’il n’y parait. Il en existe une multitude alors prenez le temps de bien la choisir afin quelle ne soit ni trop large, ni trop lourde.


 

Entretien des outils de jardinage

PROPRETÉ ET DÉSINFECTION
Entretien des outils du jardin

Entretien des outils du jardin

L’objectif est la propreté bien sûr mais aussi et surtout la désinfection des outils et accessoires pour éviter la propagation d’éventuelles maladies d’une plante à l’autre. Selon les outils, l’entretien varie bien évidemment.
Après chaque séance de jardinage, il faut les nettoyer à l’eau et bien retirer la terre. Ensuite, on essuie bien les parties métalliques avec un chiffon imbibé d’huile. Affûter les outils tranchants, graisser le sécateur. Pour éviter tout risque d’accident, il est préférable de les pendre à un mur dans un espace fermé.

 

 

 

Retrouvez plus d’info sur : pinterest/jardindeville

2 réponses

  1. L'asticot dit :

    Bonjour

    D’expérience pour les outils du style; bêche, fourche, pioche …, voir râteau, le manche en bois est très bien car il absorbe mieux les vibrations dû au travail de la terre. En revanche, pour les brutes épaisses, le manche en plastique est recommandé, ça vous coûtera moins cher à la longue. 🙂
    Bon jardinage, c’est le moment.

    • La Graine dit :

      Merci pour ce retour d’expérience, il est aussi bon de préciser que pour le choix du bois pour les outils à manches il est préférable de ne pas le choisir en sapin, trop cassant, mais plutôt en frêne, un bois à la fois souple et très solide mais aussi plus cher. Pour prolonger la vie des vieux manches, un petit passage de papier de verre très fin et un petit coup de paraffine ou d’un chiffon imbibé d’huile de lin. Avec des étés très secs, les outils ont tendance à de démancher. En cours de saison, il suffit de faire tremper la douille dans l’eau pendant une nuit pour que le bois regonfle, ou en cas de besoin, on peut carrément remmancher l’outil.
      Enfin pour les manches en matière plastique, leur ergonomie très travaillée au niveau de la prise en mains facilite leur utilisation et que pour des outils qui nécessitent des efforts violents, comme la pioche, la masse, c’est quasi indestructible, mais contrairement au bois, le plastique n’absorbe pas la transpiration des mains et du coup on se retrouve assez vite avec des ampoules, ou alors prévoir des gants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les outils du jardinier

par La Graine Temps de lecture : 8 min
2
X